La CFE-CGC reconnue "partenaire engagé pour la nature" par l'OFB

Publié le 11 mai 2022 à 09:24

Dans une tribune, Madeleine Gilbert, secrétaire nationale RSE et développement durable, évoque l’engagement constant de la CFE-CGC en faveur de la biodiversité et de la formation de ses militants.

 

Le Congrès de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) a adopté, le 10 septembre dernier, sa déclaration finale avec trois thèmes principaux :

  • un cadre post 2020 transformateur, efficace et ambitieux  pour la conservation de la biodiversité ;
     
  • l’importance de la nature dans la reprise mondiale post pandémie et la nécessité de transformer le système financier mondial pour orienter l’investissement vers des projets positifs pour la nature ;
     
  • la lutte contre le changement climatique pour réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre et développer les solutions fondées sur la nature.

 

La prochaine COP15 de la Convention sur la préservation de la diversité biologique adoptée en 1992 devrait se tenir à Kunming (Chine) du 25 avril au 8 mai 2022. Les États doivent y adopter les résolutions du Congrès de l’UICN et décider de nouveaux engagements.

Le droit de vivre dans un environnement sain et écologiquement soutenable est plus que jamais d’actualité. La protection de la santé, notre alimentation, nos conditions de vie et de travail dépendent de la préservation du vivant non humain. L’urgence est d’apporter des réponses pour notre avenir commun. En tant qu’organisation syndicale, il est aussi de notre responsabilité de s’engager, de porter des propositions et des recommandations.

Aujourd’hui, 55 % du PIB mondial repose sur une biodiversité en bon état. En France, 10 % des emplois salariés en dépendent directement et 80 % des emplois qui en dépendent indirectement pourraient être touchés par sa dégradation. La biodiversité, par les « matières premières » qu’elle apporte et les services écosytémiques qu’elle rend, contribue à l’économie et à la qualité de vie.

Alors qu’un Français sur deux attend des entreprises qu’elles s’engagent pour la nature (source : L’observatoire de la matérialité étude de 2019), ce bien commun est à préserver et à soutenir. En cohérence avec les Objectifs de développement durable (ODD) établis par les Nations unies, la CFE-CGC souhaite accompagner ses militants dans la compréhension des enjeux liés à la biodiversité, dans la promotion des politiques et des actions de gestion durable des ressources naturelles, ainsi que dans la préservation et la restauration des écosystèmes marins et terrestres. Les représentants du personnel peuvent en effet, dans les avis rendus sur le processus de production ou sur les décisions d'investissements, porter ces thèmes afin d’intégrer la biodiversité en agissant concrètement par rapport à la chaîne de valeur.

 

Sensibiliser et former les militants aux enjeux de la biodiversité :

 

En janvier 2020, la CFE-CGC a été co-rapporteure, dans le cadre de la Plateforme RSE de France Stratégie, du rapport « L’empreinte biodiversité des entreprises », qui recommandait notamment aux organisations syndicales de salariés de sensibiliser leurs adhérents aux enjeux de la biodiversité. Afin de concrétiser cette préconisation, nous avons déposé en mars 2021 un dossier auprès de l’Office français de la biodiversité (OFB) dans le cadre de l’initiative « Partenaire engagé pour la nature ».

En octobre 2021, la CFE-CGC a obtenu cette reconnaissance de l’OFB. Nous nous engageons ainsi à former nos militants aux enjeux de la biodiversité en entreprise et à élaborer un répertoire Biodiversité qui sera publié en libre accès sur le site internet confédéral.

De plus, nous organiserons une table-ronde intitulée « Entreprise et biodiversité » le 22 février 2022, en réunissant des spécialistes reconnus sur le rôle de la biodiversité et les solutions fondées sur la nature.

Nous considérons la biodiversité comme un enjeu essentiel du développement durable. Ce label décerné par l’OFB est une concrétisation de l’engagement constant de la CFE-CGC en faveur de la préservation de la diversité biologique.

La CFE-CGC s’engage en particulier sur 2 actions phares : 

 

          1. Concevoir, d’ici 2022, un répertoire Biodiversité en libre accès sur le site Internet confédéral :
Il s'agit d’y regrouper toutes les sources d’informations et de mettre à disposition des référents développement durable, des militants et des adhérents les éléments nécessaires à une prise en compte adaptée de la biodiversité par rapport à leur mandats représentatifs dans les comités sociaux et économiques (CSE).  Le répertoire permettra de mieux appréhender le thème et de comprendre les menaces qui pèsent sur la biodiversité, tout en apportant un éclairage sur les moyens d’atténuation (éviter, réduire et compenser - ERC). Cela permettra également aux élus, aux représentants du personnels de pouvoir alimenter les débats au sein de l’entreprise. Cet outil sera développé plus spécifiquement auprès des référents RSE-DD CFE-CGC, les ambassadeurs de cette politique dans leur fédération et leur union territoriale.
 

          2. La CFE CGC s'engage à former aux enjeux biodiversité ses militants et ses adhérents :

Il s'agira plus spécifiquement :

  • de présenter les principaux concepts et les leviers stratégiques, de faire percevoir en quoi l’emploi a un lien avec la biodiversité ;
  • de capitaliser sur des compétences et des expertises dans le domaine de la biodiversité pour sensibiliser et former aux enjeux les participants.
  • ​d’être en capacité, suite à cette formation, de mettre en place des outils afin de préserver ou renforcer la biodiversité en entreprise.

Par l’ensemble de ces actions et de ces formations, il s’agit également de mettre en évidence la diversité des réalités environnementales et sociales à une échelle plus large.

Pour en savoir plus sur les programmes  : Engagés pour la Nature » et les engagements de la CFE-CGC 

 

Madeleine GILBERT  - Secrétaire nationale Nouvelle offre de services, Développement durable et RSE CFE-CGC

 

CFE-CGC et biodiversité : un engagement de longue date :

 

Dès 2011, la CFE-CGC a participé à l’élaboration de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) pour la période 2011-2020. Elle mène dès lors un travail collaboratif qui a conduit à la signature de la Stratégie nationale pour la biodiversité.

Pour marquer son investissement, la CFE-CGC a publié, en 2015, un document qui recense ses engagements volontaires en faveur de la biodiversité. Elle a également participé à de nombreux travaux menés par le Ministère de l’Écologie, et contribué à l’élaboration de la Stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD) en tant que membre du CNTE (Conseil national de la transition écologique). Le rapport parlementaire, édité en 2016, témoigne ainsi des actions réalisées en faveur du développement durable (et notamment de la biodiversité) par la CFE-CGC.

En tant que partie prenante répondant aux sollicitations du gouvernement, la CFE-CGC a ensuite participé à deux groupes de travail mis en place en mai 2018 : « Stratégies nationales et engagements internationaux et européens de la France », et « Politiques de la biodiversité et territoires ».

Alors que le gouvernement a lancé, en avril 2021, l’élaboration de la 3e Stratégie nationale pour la biodiversité, qui fixera le cap pour les 10 prochaines années, la CFE-CGC sera de nouveau pleinement mobilisée dans le cadre des concertations. La CFE-CGC s’investit en effet au quotidien sur ces sujets, avec notamment une participation active au sein du Comité national de la biodiversité (CNB), une instance d’informations, d’échanges et de consultations.

 

Source : Site internet de la Confédération Française de l'Encadrement - CGC